L'Institut vise à créer des espaces dédiés aux chercheuses et chercheurs autochtones afin de repousser les limites de leurs disciplines, d'évaluer et de remettre en question de manière critique les pratiques actuelles et de renouveler leurs domaines.

En 2019, l'ancien Institut d'études canadiennes et autochtones a été renommé l’Institut de recherche et d'études autochtones (IRÉA) afin de mieux refléter sa mission à l'Université d'Ottawa. Le mandat actuel de l'Institut est de stimuler et de soutenir l'enseignement, la recherche et d'autres activités interdisciplinaires liées aux Premiers Peuples au Canada et dans le monde.

Dans le contexte de la lutte des Premiers Peuples pour la décolonisation de nombreuses institutions, y compris les universités, l'Université d'Ottawa, l'un des principaux établissements de recherche et d'enseignement du Canada, reconnaît de plus en plus l'importance des perspectives nationales et internationales des Premiers Peuples, telles qu'elles sont ancrées dans leurs traditions intellectuelles. Aujourd'hui, les chercheuses et chercheurs autochtones explorent le savoir traditionnel en tant que corps de pensée dans les contextes culturels qui l'ont créé, et pas seulement comme une forme d'étude comparative. Dans toutes les disciplines, les chercheuses et chercheurs autochtones et non autochtones étudient comment engager de manière critique les connaissances et les enseignements traditionnels des Premiers Peuples dans les milieux universitaires sans perpétuer le colonialisme. 

Dans ce contexte, l'IRÉA vise à créer des espaces dédiés aux chercheuses et chercheurs autochtones afin de repousser les limites de leurs disciplines, d'évaluer et de remettre en question de manière critique les pratiques actuelles et de renouveler leurs domaines. Pour mener à bien son mandat, l'Institut s'efforce de réunir des érudits autochtones qui aideront l'Université à renouveler son enseignement et sa recherche et à mieux répondre aux besoins des apprenants autochtones et non autochtones. L'Institut s'acquitte également de son mandat par le biais de ses programmes de premier cycle en français et en anglais, en offrant des cours de langue autochtone et l'infrastructure nécessaire à la recherche, y compris des stages, et en organisant des activités publiques telles que des conférences et des séminaires.

Affirmation autochtone

Nous rendons hommage au peuple algonquin, gardien traditionnel de cette terre. Nous reconnaissons le lien sacré de longue date l’unissant à ce territoire qui demeure non cédé.  

 

Nous rendons également hommage à tous les peuples autochtones qui habitent Ottawa, qu’ils soient de la région ou d’ailleurs au Canada.  

 

Nous reconnaissons les gardiens des savoirs traditionnels, jeunes et âgés.  Nous honorons aussi leurs courageux dirigeants d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

En savoir plus.