Une nouvelle maison pour la technologie juridique : Le professeur Wolfgang Alschner inaugure le lab sur les technologies juridiques sur le campus de l'Université d'Ottawa

Faculté de droit – Section de common law
Recherche
Droit
Technology

De Common Law

Communication, Faculté de droit

Wolfgang Alschner and Diana Inkpen
Avec chaque année qui passe, l'internet fournit aux avocat(e)s et aux juristes un accès sans précédent aux données sur les traités, les affaires et les règlements. Avec cette disponibilité accrue de données juridiques, il devient plus difficile et plus long - voire impossible - pour les experts et les cabinets juridiques d'analyser les documents de manière exhaustive et de fournir des services efficients. À mesure que les données juridiques augmentent, de nouveaux outils sont nécessaires pour les étudier de manière efficace et efficiente.

Conformément à cet objectif, le Lab sur les technologies juridiques a officiellement inauguré son nouveau local à l'Université d'Ottawa le 1er juin 2022, parmi un grand nombre de passionnés, notamment des étudiants et des chercheurs en droit et en génie. Avec ce nouvel espace, le laboratoire vise à exploiter les nouvelles technologies et à tirer parti de l'expertise de ses chercheurs dans le but de réduire la complexité du monde juridique. Bien que le laboratoire ait commencé à s'engager dans des projets en 2020, ce lancement a marqué la première fois depuis le début de la pandémie que les dirigeants du laboratoire, les universitaires et les étudiant(e)s intéressé(e)s en droit et en informatique ont eu l'occasion de se rencontrer en personne.

Le lab sur les technologies juridiques, l'un des uniques lab de ce type au monde, est le résultat de la coopération, de l'expertise, de l'expérience, des efforts et du soutien de nombreux individus et groupes. Dirigé par le Dr Wolfgang Alschner de Common Law, pionnier de l'application de l'analyse des données à l'étude empirique du droit, et la Dre Diana Inkpen de l’École de science informatique et de génie électrique, le lab est un exemple de collaboration précieuse entre les facultés de droit et de génie. Son existence témoigne des efforts déterminés d'une équipe multidisciplinaire vraiment unique. Le lancement de l'espace physique moderne et bien équipé pour le lab n'est également possible que grâce au généreux financement de la  Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), qui a accordé au Dr Alschner un financement dans le cadre du Fonds des leaders John R. Evans un système de soutien innovant pour les infrastructures de recherche de pointe.

Wolfgang Alschner
Lab sur les technologies jurid

« Avec le lab, nous avons maintenant un endroit moderne où les étudiants et les chercheurs peuvent se rendre pour se plonger dans le domaine interdisciplinaire de la technologie juridique. »

Wolfgang Alschner

— Professeur agrégé, Section de common law

L'espace constitue un des principaux défis des collaborations interfacultés. Ce nouveau local, situé à proximité d'autres laboratoires de haute technologie de l'Université d'Ottawa, offre désormais un lieu unique en terrain neutre où les chercheurs peuvent se réunir et s'inscrit dans le cadre des efforts plus vastes de l'Université pour créer un écosystème émergent pour les humanités numériques. « Les espaces de recherche doivent être stimulants pour être utilisés », dit le professeur Alschner. « Avec le laboratoire, nous disposons désormais d'un lieu tape-à-l'œil et moderne où les étudiants et les chercheurs peuvent se rendre pour se plonger dans le nouveau domaine interdisciplinaire et passionnant de la technologie juridique. »

La complexité du monde juridique moderne est due à diverses raisons et, comme Dickens l'a compris il y a longtemps, le droit lui-même peut être la source la plus importante de sa propre complexité. Dans le monde complexe du droit, ce laboratoire, qui s'aligne sur les objectifs du  Centre de recherche en droit, technologie et société (CDTS), s'engage dans un large éventail d'activités, allant de la recherche de moyens d'automatiser les processus juridiques et d'améliorer l'extraction de textes juridiques à l'aide au développement de nouvelles applications de technologie juridique et à l'avancement de l'enseignement de la technologie juridique.

Le lab a déjà collaboré sur plusieurs projets réussis de grande envergure avec des partenaires de l'industrie et du secteur public.  Désormais installé dans son nouveau local du Pavillon Simard, il est prêt à s'engager dans de nouveaux projets visant à analyser les documents juridiques de manière plus structurée et efficace, et à faire progresser la recherche juridique autant que possible.