personne tapant sur un ordinateur portable avec des données flottantes

Chaires de recherche

Les titulaires des chaires de recherche de la Section de common law sont des chefs de file dans leurs domaines respectifs dont l’expertise est reconnue à l’échelle nationale et internationale. Les titulaires des chaires de recherche bénéficient d’un appui institutionnel afin qu’ils et elles puissent poursuivre leurs recherches novatrices et diriger des projets de recherche majeurs qui contribuent à la formation de nos étudiantes et étudiants tout en formant et supervisant les chercheurs de l’avenir et en exploitant des possibilités de collaboration avec d’autres chercheurs.

Chaires de recherche du Canada

Michael Geist

Michael Geist – CRC en droit d'Internet et du commerce électronique (Niveau 1)

Michael Geist explore une foule de questions de droit, de politique et de gouvernance concernant Internet et le commerce électronique en mettant l’accent sur le droit d’auteur, la vie privée, les communications et l’économie numérique. De plus, il cherche à déterminer si les cadres juridiques actuels du Canada, en matière d’économie numérique, peuvent adéquatement favoriser la confiance publique en abordant les enjeux d’Internet et de technologie de la prochaine génération. La recherche de Michael Geist mènera à l’élaboration de recommandations portant sur la stratégie du Canada liée à l’économie numérique et sur sa gouvernance en fonction du contexte technologique et juridique émergent. De plus, elle permettra d’accroître la participation publique à la politique d’économie numérique.

Teresa Scassa

Teresa Scassa – CRC en politiques et droit de l’information (Niveau 1)

Les données et l’information jouent un rôle central dans tous les aspects de l’activité humaine. Ce rôle s’accroît à mesure que les capteurs numériques transforment pratiquement toutes les actions en de nouvelles données. Les mégadonnées et l’intelligence artificielle font les manchettes, avec des histoires de voitures sans conducteur, d’appareils ménagers « intelligents » et d’assistants numériques personnels. En même temps, d’autres manchettes nous parlent d’importantes atteintes à la sécurité des données, d’empiétement de l’État sur les droits à la vie privée, de profilage numérique, de surveillance et de discrimination. Les technologies de l’information transforment notre société à un rythme qui semble s’accélérer et si ces technologies comportent de nombreux avantages, ce n’est pas sans poser de risques et apporter de grands défis. Les travaux de Teresa Scassa explorent les concepts interdépendants de propriété, de contrôle et de transparence dans ce contexte de l’information en constante évolution. Mme Scassa étudie coMment sont effectuées les revendications de propriété des données et de l’information, par qui et sur quelle base, quels droits existent pour accéder et utiliser les données détenues par autrui et coMment obtenir la transparence dans les prises de décisions axées sur les données, dans les secteurs public et privé.

Chaires de recherche de l'Université

Aimee Craft

Aimée Craft – CRU en gouvernance autochtone en relation avec la terre et l'eau

La professeure Aimée Craft a obtenu la Chaire de recherche de l’Université en Nibi miinawaa aki inaakonigewin – la gouvernance autochtone en relation avec la terre et l’eau, en 2021. Cette chaire appuiera ses travaux continus sur les questions de droit, de politiques et de durabilité relativement à la gouvernance autochtone de l’eau, sur la récupération des pratiques d’accouchement autochtones en tant que catalyseurs du bien-être et de la réaffirmation de la souveraineté territoriale, et sur la reconnaissance des interprétations autochtones des traités dans le cadre de l’impératif de réconciliation canadien. La professeure Craft est bien connue pour ses recherches dans les domaines des lois autochtones, des traités et de l’eau. Ses travaux sont centrés sur des recherches interdisciplinaires d’initiative communautaire fondées sur le territoire et ancrées dans les partenariats et la transmission intergénérationnelle des savoirs. La chercheuse s’est récemment penchée sur les bases philosophiques d’Anishinaabe inaakonigewin (droit) et, de façon plus générale, sur les ordres juridiques autochtones. Ces recherches ont des retombées en lien avec la santé, les politiques sociales, la résurgence autochtone, le discours politique, la gestion des ressources et les processus décisionnels administratifs et judiciaires.

Paul Daly

Paul Daly – Chaire de recherche de l’Université en droit administratif et gouvernance

Le programme de recherche du professeur Daly a pour but de faire progresser la connaissance dans le domaine du droit administratif et à élaborer des principes pour faire en sorte que les organismes administratifs du Canada travaillent efficacement et équitablement au profit de tous les Canadiens. Les Canadiens d’un bout à l’autre du pays sont concernés dans leur vie quotidienne par les organismes administratifs. Ces organismes prennent des milliers de décisions sur des sujets très variés, de l’établissement d’un prix équitable pour l’électricité à la quantité de contenu en français à la télévision par câble, en passant par des questions de vie ou de mort concernant par exemple l’établissement de réfugiés au Canada. Les travaux de recherche de M. Daly portent sur la manière dont ces organismes pourraient agir de façon raisonnable et équitable lorsqu’ils interprètent et utilisent leurs vastes pouvoirs.

Colleen Flood

Colleen Flood – Chaire de recherche de l’Université en droit et politiques de la santé

Le programme de recherche de la professeure Flood a pour but d’aider les tribunaux et les décideurs du gouvernement à mieux comprendre la complexité d’un système de santé à deux paliers. Elle s’appuie sur son programme de recherche actuel afin de créer une base de données regroupant toutes les lois et politiques en vigueur ayant une incidence sur les soins de santé à deux paliers dans les 13 provinces canadiennes ainsi qu’en Australie, en France et aux Pays-Bas. La professeure Flood cherche à circonscrire la réglementation et les politiques optimales qui inciteraient les médecins à traiter les patients provenant du réseau de santé publique au moment opportun et de façon équitable. Ses recherches comparatives servent à analyser l’impact qu’auraient les solutions de rechange en matière de financement progressif pour les soins de santé dans le but de répondre aux principaux objectifs de la politique en matière d’accès, de qualité et de coûts.

François Larocque

François Larocque – CRU sur la francophonie canadienne en droits et enjeux linguistiques

Professor François Larocque’s research program aims to advance knowledge in the field of language rights and to contribute concretely to the development of legal standards related to language in Canada. His research analyzes the legal protection of minority language communities and their institutions, particularly with respect to the development and interpretation of constitutional, legislative and jurisprudential statutes. His research primarily addresses French language rights, but also incorporates Aboriginal languages.

Tracey Lindberg

Tracey Lindberg - CRU en lois, ordres juridiques et traditions autochtones

Le programme de recherche de la professeure Lindberg s’appuie sur les philosophies et les principes juridiques de quatre groupes participatifs qui conservent et appliquent les lois, les ordres juridiques et les traditions autochtones. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones ainsi que les promesses électorales faites par le gouvernement canadien actuel nécessitent qu’une recherche soit menée afin de déterminer les paramètres de l’autodétermination, de la communauté et des institutions politiques et juridiques. La professeure Lindberg entreprendra des recherches et décortiquera les lois, ordres juridiques et traditions inhérents qui soutiennent et renforcent la gouvernance autochtone. Ainsi, Mme Lindberg pourra étudier et mieux comprendre les lois et la notion d’inhérence en ce qui a trait aux nations, aux communautés et aux sociétés autochtones, en plus d’écrire à ce sujet. Soutenu par la renommée internationale de la professeure Lindberg à titre de chercheuse et de rédactrice, ce programme constitue une occasion unique d’effectuer une analyse comparative des lois liées à la gouvernance et à la citoyenneté autochtones. 

Florian Martin-Bariteau

Florian Martin-Bariteau – Chaire de recherche de l’Université en technologie et société

Nos vies sont désormais numériques et gouvernées par des algorithmes. Tout en promettant des avantages considérables, les récents développements en matière de technologies automatisées et quantiques s’ajoutent aux défis auxquels sont confrontées les sociétés modernes. L’omniprésence des algorithmes demande d’en rechercher les impacts sociétaux de ces technologies et sur la façon dont les systèmes juridiques peuvent protéger les citoyennes et les citoyens de manière efficace et cohérente. Le programme de recherche du professeur Martin-Bariteau a pour but de faire progresser les connaissances en droit, éthique et politiques des technologies sur la sécurité, la régulation et la gouvernance de l’intelligence artificielle, des chaînes de blocs (blockchain) et des technologies quantiques. De manière générale, cette recherche s’intéresse à l’interface entre le droit et les technologies et questionne notamment l’émergence d’un droit algorithmique. La recherche s’intéresse encore à l’utilisation des technologies automatisées comme outils de décision, de gouvernance et de régulation et leurs effets sur les libertés démocratiques, l’accès au droit et la justice. La Chaire entend développer des propositions de politiques publiques ancrées dans une recherche rigoureuse et déployer des activités de sensibilisation et de rayonnement avec l’industrie, les décideurs publics et la société civile.

Chidi Oguamanam

Chidi Oguamanam - CRU en bio-innovation durable et en systèmes de savoir autochtone

Le professeur Oguamanam vient d’être nommé à la nouvelle Chaire de recherche de l’Université en bio-innovation durable, en systèmes de savoir autochtone et en gouvernance mondiale du savoir. À ce titre, il entend promouvoir une société plus juste, dans laquelle les peuples autochtones et les communautés locales (PACL) participent à la production du savoir mondial et aux avantages qui en découlent. Mais il doit d’abord trouver la réponse à cette question : comment intégrer équitablement la production du savoir des PACL dans la gouvernance mondiale du savoir? Pour ce faire, il examinera la gouvernance mondiale du savoir sous différents angles, tous interreliés : durabilité, agriculture, sécurité alimentaire, environnement, protection de la biodiversité, changements climatiques, santé, médecine, arts, et autres traditions épistémiques où les diverses pratiques informelles de production du savoir des PACL du monde entier se recoupent avec l’innovation scientifique et technologique.

Chaires de recherche dotées et chaires professorales

Natasha Bakht

Natasha Bakht – La Chaire Shirley E. Greenberg sur les femmes et la profession juridique

La Chaire Greenberg vise à renforcer l’enseignement, la recherche et l’administration à l’Université d’Ottawa en ce qu’ils se rapportent aux perspectives féministes sur le droit. Elle a en outre comme objectif de favoriser l’établissement et le maintien de relations entre les professeures en droit et les femmes dans la profession juridique.

Jennifer Chandler

Jennifer Chandler – Chaire Bertram Loeb sur le don d'organes et de tissus

La Chaire Bertram-Loeb de dons d'organes et de tissus, hébergée à l’Université d’Ottawa, est la première au monde qui soit consacrée à appuyer les recherches dans le domaine du don d'organes et de tissus. C’est en 2006 que, grâce à un don de Bertram Loeb et de l’Institut Bertram-Loeb pour le don d’organes et de tissus, la Chaire a été créée. Son mandat est de favoriser l’adoption d’une approche multidisciplinaire novatrice dans l’étude des questions qui touchent le don et la transplantation d’organes. Mme Chandler, spécialiste de l’étude du droit et de l’éthique des nouvelles technologies biomédicales, est reconnue au-delà des frontières du Canada pour ses travaux de recherche novateurs sur les préoccupations d’ordre juridique, éthique et politique relatives au don d’organes et de tissus, ainsi que sur les répercussions juridiques et éthiques des sciences cognitives.

Vivek Krishnamurthy

Vivek Krishnamurthy – Professeur de la bourse Samuelson-Glushko

Le programme de recherche du professeur Vivek Krishnamurthy se concentre sur les défis complexes liés à la réglementation et les droits de la personne auxquels se heurtent les entreprises commerciales qui opèrent au-delà des frontières aussi bien dans le cyberspace que dans l’espace réel. Le professeur Krishnamurthy dispense ses conseils à des entreprises, des gouvernements et des activistes à propos des répercussions des nouvelles technologies sur les droits de la personne et il intervient fréquemment sur les enjeux liés aux technologies émergentes et aux politiques publiques. Avec ses collègues du Berkman Klein Center, Vivek est l’auteur d’une étude charnière pour le gouvernement du Canada qui évalue les risques et possibilités que présentent les systèmes artificiellement intelligents pour les droits de la personne. La création de la bourse professorale Samuelson-Glushko a été rendue possible grâce au généreux appui des professeurs Pam Samuelson et Robert Glushko de l’University of California-Berkeley. Les professeurs Samuelson and Glushko sont des supporteurs de longue date de la Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada Samuelson-Glushko (CIPPIC).

John Packer

John Packer – Professeur Neuberger-Jesin sur la résolution de conflits internationaux

La Bourse professorale Neuberger-Jesin en matière de résolution de conflits internationaux a été créée grâce au très généreux don offert par les époux Edie Neuberger et Norm Jesin qui ont étudié ensemble à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa (Section de common law) avant d’obtenir leur diplôme en 1981. Le professeur Neuberger-Jesin œuvre activement en qualité d’expert en résolution de conflits internationaux et engage des membres de la population étudiante de l’Université d’Ottawa à ce projet d’envergure afin qu’ils puissent approfondir leur propre formation en matière de résolution, de médiation et d’arbitrage de conflits internationaux. Le professeur Neuberger-Jesin supervise en outre un cours clinique sur la résolution de conflits internationaux dans le cadre d’un labo de médiation internationale sous les auspices de cette bourse professorale. Le professeur John Packer est le directeur du Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne (CREDP) à l’Université d’Ottawa. Il est aussi un praticien chevronné qui a apporté à l’Université d’Ottawa quelque 20 ans d’expérience au sein d’organismes intergouvernementaux, y compris à Genève pour les Nations unies et l’OSCE.

Penelope Simons

Penelope Simons – Chaire Gordon F. Henderson sur les droits de la personne

Professeure agrégée et vice-doyenne à la recherche à la Section de common law, la professeure Penelope Simons a été nommée titulaire de la Chaire Gordon Henderson sur les droits de la personne en 2021. Au cours de son mandat de trois ans, la professeure Simons se concentrera sur l'accès à des recours efficaces pour les personnes touchées par l'extraction des ressources au Canada. La recherche s'appuiera sur sa profonde expertise en matière d'extraction de ressources et de droits de la personne, ainsi que sur les réponses réglementaires aux violations des droits de la personne liées à l'extraction, y compris les impacts sexospécifiques de l'extraction de ressources et la nature sexospécifique de ces réponses réglementaires. La Chaire Gordon Henderson en droits de la personne a été créé en 1991 en l'honneur de Gordon F. Henderson CC QC, un partisan de longue durée et conseiller du CREDP et ancien chancelier de l'Université d'Ottawa. Le fonds de dotation qui soutient le travail du Chaire a été créé pour renforcer la capacité du Centre à remplir son mandat et sa capacité d’agir en tant que chef file dans le domaine des droits de la personne.

Wolfgang Alschner

Wolfgang Alschner – Chaire Hyman Soloway du droit des affaires et du commerce

La Chaire Hyman Soloway du droit des affaires et du commerce promeut le droit international à l’Université d’Ottawa en appuyant la communauté étudiante et la Faculté. La Chaire collabore avec le Groupe de droit international de la Faculté de droit. Elle vise à offrir à la population étudiante, au corps professoral, à la communauté diplômante et à la communauté de droit international des possibilités de participer, d’apprendre et de s’inspirer d’éminents experts dans le domaine. Professeur Alschner est un professeur de droit dont les recherches se concentrent dans les domaines du droit économique international et de l’analyse computationnelle du droit. Professeur Alschner est professeur agrégé à la Section de Common Law ayant aussi une affectation multiple à la Faculté de génie, l'École de science informatique et de génie électrique. Il est aussi un chercheur au Centre de recherche en droit, technologie et société de l’Université d’Ottawa et il dirige le uOttawa Lab sur les technologies juridiques