Lancement du site de la Chaire de recherche du Canada en santé mentale et accès à la justice

Faculté de droit - Section de droit civil
Recherche
Santé mentale
accès à la justice

De Droit civil

Communication, Faculté de droit

Emmanuelle Bernheim, Chaire de recherche du Canada
La Chaire de recherche du Canada en santé mentale et accès à la justice, dirigée par la professeure Emmanuelle Bernheim, vient de lancer un nouveau site web. La mise en ligne de sante-mentale-acces-justice.ca rendra accessible en ligne les projets, publications et évènements de la Chaire.

Le programme de la Chaire propose de changer le paradigme médico-juridique, qui prévaut actuellement en matière de santé mentale et accès à la justice, au profit d’un paradigme axé sur les expériences et les savoirs des personnes ayant fait l’expérience d’un traitement judiciaire en santé mentale. Les connaissances actuelles en santé mentale et justice sont largement dominées par les savoirs médicaux et juridiques. D’une part, la médicalisation incite à appréhender, interpréter et comprendre les faits sociaux et les réalités individuelles comme les manifestations de phénomènes biologiques auxquels la solution est médicale. D’autre part, la jurisprudence thérapeutique suppose que le droit et les juristes sont des « agents thérapeutiques » qui peuvent agir sur la vie sociale notamment via l’institution judiciaire. Ces deux théories ont en commun de ne considérer ni les rapports de pouvoir ni les savoirs des personnes ayant fait l’expérience d’un traitement judiciaire en santé mentale, en plus de ne pas admettre la dimension coercitive et l’effet préjudiciable du processus judiciaire.

Les questions des savoirs et des droits des personnes ayant fait l'expérience d'un traitement judiciaire en santé mentale sont ainsi peu présentes dans la littérature, et les doctrines juridiques pertinentes, en droit civil, criminel ou administratif, ne dialoguent pas, ce qui a comme effet des difficultés de cohérence et d’interprétation préjudiciables tant pour la défense des droits que pour le développement de pratiques hospitalières et judiciaires respectueuses de ces droits. Or les besoins de recherche en ce sens sont clairement établis. Les travaux de la Chaire de recherche du Canada en santé mentale et accès à la justice visent à combler ces lacunes par trois stratégies originales et novatrices : 1- en intégrant des personnes ayant fait l’expérience d’un traitement judiciaire en santé mentale à tous ses travaux, 2- en traitant de manière transversale les domaines du droit civil, pénal et administratif en tant que droit psychiatrique, et 3- en développant des projets d’innovation sociale susceptibles de produire des effets concrets pour les personnes ayant fait l’expérience d’un traitement judiciaire en santé mentale, les intervenant·es communautaires et les professionnel·les du droit et de la santé et des services sociaux.

Cliquez ici pour visiter le nouveau site web de la Chaire de recherche du Canada en santé mentale et accès à la justice.