Un don de 100 000 $ pour appuyer les futurs enseignants et futures enseignantes en français

Faculté d'éducation
Don
Formation
Un enseignant et son élève sur un ordinateur
La Faculté d'éducation est heureuse d'annoncer un important don philanthropique individuel.

Grâce à une généreuse contribution de M. Louis Lavoie ainsi qu'aux dons d’autres membres de la famille, la Faculté recevra 100 000 $ pour le Fonds de bourse Lavoie, destiné aux futurs enseignants et futures enseignantes. M. Lavoie, fier diplômé de l'Université d'Ottawa (B.A. 1980) et ami distingué de la Faculté d'éducation, a créé ce fonds en hommage à ses parents, afin de soutenir les membres de la population étudiante qui aspirent à des carrières dans l'enseignement en langue française.  

Sa mère et son père, Agnès et Jean-Jacques Lavoie, ont tous deux fait carrière dans le domaine de l’enseignement en Ontario francophone. Agnès Lavoie a enseigné au primaire, tantôt à des classes régulières, tantôt à des élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage, à l’école Sainte-Thérèse de Hearst, puis aux écoles Préseault, Saint-François et La Vérendrye dans les secteurs d’Orléans et de Gloucester. Jean-Jacques Lavoie a quant à lui, œuvré au secondaire, dans un premier temps comme enseignant de sciences et mathématiques à la Hearst High School et de mathématiques à la Eastview High School (devenue l’école secondaire André-Laurendeau), puis à titre de bibliothécaire aux écoles secondaires Champlain et Belcourt. 

« La communauté facultaire est reconnaissante de ce don, qui arrive à un moment où la province a un besoin pressant d'enseignants et d’enseignantes en langue française », a déclaré Richard Barwell, doyen de la Faculté d'éducation. « Le Fonds de bourses Lavoie aura un impact direct et concret pour aider à atténuer cette pénurie. C'est un honneur que M. Lavoie ait choisi de s'associer à la Faculté pour soutenir notre œuvre de former les futurs enseignants et futures enseignantes, qui contribueront au dynamisme des communautés francophones de l'Ontario. » 

 

Richard Barwell

« La communauté facultaire est reconnaissante de ce don, qui arrive à un moment où la province a un besoin pressant d'enseignants et d’enseignantes en langue française. »

Richard Barwell

— Doyen de la Faculté d'éducation