Découvrez les politiques de l'université

En tant qu’organisation faisant partie de l’Université, la Faculté de médecine adhère aux politiques relatives à la discrimination et au harcèlement (67a) ainsi qu’au harcèlement sexuel (67) se trouvant, de même que toute autre politique, sur le site principal des règlements, des politiques et des procédures de l’Université d’Ottawa.

 

  • Prévention du harcèlement et de la discrimination (politique 67a)
  • Harcèlement sexuel (politique 67) 
    • La politique 67 donne la définition suivante du harcèlement sexuel : 
    • un intérêt sexuel non recherché manifesté par une personne qui sait ou qui devrait raisonnablement savoir qu’un tel intérêt n’est pas souhaité;
    • promettre explicitement ou implicitement une récompense à qui acquiescera à une demande de nature sexuelle;
    • menacer implicitement ou explicitement d’exercer des représailles ou en exercer à la suite d’un refus à une demande d’ordre sexuel;
    • une relation à caractère sexuel qui constitue un abus de pouvoir dans une relation de confiance;
    • une remarque ou un comportement à connotation sexuelle pouvant être raisonnablement perçu comme nuisible, d’un point de vue psychologique et émotionnel, au travail ou à l’étude.
  • Plaintes de harcèlement ou de discrimination déposées par des membres de la population étudiante (procédure 36-1)

 

« Les membres de la communauté universitaire ont le droit de déposer une plainte de harcèlement sexuel sans craindre des représailles ou des menaces. De plus, le simple fait qu’une plainte ait été déposée contre une personne ne justifie pas en soi la prise de mesures disciplinaires contre cette personne. » Politique 67, article 32 (Harcèlement sexuel, « Droits de la personne plaignante et de la personne intimée »)