Tabaret Hall

Notre histoire

Depuis sa fondation en 1848, l’Université d’Ottawa tire une grande fierté d’offrir une expérience d’apprentissage hors du commun à l’ensemble de sa population étudiante, de même qu’un milieu de travail exceptionnel aux membres de son corps professoral et de son personnel de soutien. Au nom de toute sa communauté, l’Université se fixe des objectifs ambitieux : créer un environnement unique et culturellement diversifié où chaque étudiante et étudiant peut apprendre, s’épanouir et exceller; incarner l’esprit d’ouverture au monde qui caractérise notre pays; stimuler la quête de découvertes et protéger les nombreuses langues qui composent la mosaïque linguistique du Canada, y compris les langues autochtones.

En 2015, elle adopte les 13 principes en matière d’éducation des Autochtones publiés peu après le dépôt du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada sur les pensionnats indiens. Mis de l’avant par Universités Canada (l’organisation porte-parole des universités canadiennes) en partenariat avec les communautés autochtones, ces principes ont pour but de remédier à la sous-représentation des Autochtones dans les établissements d’enseignement postsecondaire. C’est de cet engagement que naît le Portail des étudiants autochtones, en réponse à une demande de membres de la population étudiante qui souhaitaient voir la présence autochtone accrue à l’Université d’Ottawa.

En 2017, l’Université d’Ottawa signe un protocole d’entente avec le Centre national pour la vérité et la réconciliation à l’Université du Manitoba, rejoignant ainsi un réseau de 22 autres partenaires officiels visant à préserver le passé et à tisser de nouvelles alliances pour qu’on ne remette jamais en question l’héritage des pensionnats indiens.

Le Bureau des affaires autochtones voit le jour à la suite de consultations auprès des membres autochtones de la communauté étudiante, du personnel de soutien et du corps professoral de l’Université d’Ottawa ainsi que de personnes autochtones de la région de la capitale nationale et des environs. Son mandat consiste à gérer tout ce qui touche aux aspects autochtones de l’Université, notamment les services et programmes de soutien aux étudiantes et étudiants, l’élaboration des politiques et méthodes ainsi que la mise en œuvre du Plan d’action.

Le Bureau des affaires autochtones est fier de travailler en étroite collaboration avec des partenaires autochtones internes et externes, dont le Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, l’Algonquin Secretariat, la Première nation algonquine de Pikwakanagan et le Conseil de l’éducation autochtone, des membres de communautés des Premières Nations, métisses et inuites ainsi que des représentantes et représentants de la communauté étudiante de tous les cycles.

La création du Centre de ressources autochtones (CRA) en 1997 marque le début d’une nouvelle relation entre l’Université d’Ottawa et les apprenantes et apprenants autochtones. Dès le départ, sa mission consiste à offrir des services qui reflètent les cultures et les valeurs autochtones pour répondre à leurs besoins scolaires, professionnels et personnels.

En 2018, le cercle des aînés de Kitigan Zibi donne au Centre un nouveau nom : Mashkawazìwogamig, qui signifie « lieu de force ».

Depuis l’été 2021, le CRA est situé au 145, rue Séraphin-Marion. Ce nouvel emplacement offre davantage d’espace et de ressources pour appuyer les apprenantes et apprenants autochtones, de plus en plus nombreux à choisir l’Université d’Ottawa pour poursuivre leurs études.