AVIS AUX MÉDIAS : un projet de justice sociale pour les jeunes mené par l’Université d’Ottawa donne lieu à un festival pour célébrer la Journée mondiale des oiseaux migrateurs

Média
Salle de presse
Une volée d'oiseaux
Consciente des bienfaits de la nature sur la santé mentale, une professeure à temps partiel de la Faculté des arts a décidé de lancer une nouvelle initiative fondée sur sa thèse de doctorat réalisée à l’Université d’Ottawa, laquelle portait sur l’intersectionnalité de la citoyenneté et de l’éducation par les arts. Avec l’aide d’étudiantes et étudiants en éducation et d’une subvention de CommuNature, Joan Harrison a mis sur pied un programme parascolaire permettant aux jeunes de six à douze ans des communautés noires et racisées de « connecter » avec la nature à la Maison communautaire Britannia Woods, dans l’ouest d’Ottawa.

« Ce projet m’a été inspiré par ma thèse, réalisée en 2013. J’y explorais des façons de montrer aux jeunes à devenir des moteurs de changement dans une société qui, en retour, favoriserait leur mieux-être, explique Joan Harrison. Après avoir emmené les jeunes en nature et avoir utilisé la musique, l’artisanat et la danse pour leur inculquer des connaissances sur les oiseaux et les obstacles qu’ils rencontrent durant leur migration, nous nous sommes demandé comment nous pourrions les aider à survivre, concrètement. Avec tout l’enthousiasme qui caractérise la jeunesse, nous avons rassemblé des bénévoles de l’Université et des adeptes de la nature pour créer le Ottawa World Migratory Bird Day Festival! Il s’agit là d’un excellent exemple qui montre aux jeunes et aux moins jeunes qu’on peut toutes et tous initier des changements positifs pour notre société. »

Quoi : Ottawa World Migratory Bird Day Festival (en anglais)

Qui : Joan Harrison, professeure à temps partiel à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa

Quand : samedi 14 mai 2022, de 13 h à 16 h

Où : Au Centre Lakeside Ron-Kolbus, 102, avenue Greenview, Ottawa (parc Britannia)

Demandes médias :
[email protected]