Financement de 5 millions de dollars : l’Université d’Ottawa investit dans sa francophonie

Média
Salle de presse
Pavillon Tabaret
À l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, Jacques Frémont, recteur et vice-chancelier et Sanni Yaya, vice-recteur, International et Francophonie, annoncent un investissement substantiel de 5 millions de dollars sur 3 ans pour appuyer la francophonie à l’Université d’Ottawa.

Cet investissement représente un sérieux coup d’accélérateur aux chantiers en francophonie mis en œuvre par le cabinet du vice-recteur, International et Francophonie, depuis sa création.

Grâce à l’investissement annoncé aujourd’hui, l’Université pourra accélérer non seulement l’embauche de nouveaux professeurs, améliorer l’offre et de la qualité des programmes d’études offerts en français en vue de créer un milieu d’apprentissage exceptionnel pour les étudiants francophones, mais également revitaliser la vie communautaire pour que rayonne la francophonie sur le campus et hors les murs de l’Université.

Cette nouvelle ne peut arriver à un meilleur moment, alors que les festivités du Mois de la Francophonie battent leur plein et qu’il faut aujourd’hui plus que jamais, mettre en valeur l’héritage, la richesse et la force de la langue française à l’échelle de la province et promouvoir les droits acquis chèrement par la communauté francophone, partout où l’enseignement supérieur en français a besoin d’être soutenu.

L’Université d’Ottawa renouvelle sa volonté d’apporter une réponse pérenne, robuste et adaptée à ses ambitions en matière de francophonie institutionnelle, afin de jouer pleinement son rôle dans la mouvance de l’enseignement supérieur dans la francophonie canadienne et internationale.

Jacques Frémont

« Fidèle à sa mission, l’Université d’Ottawa veut passer de la parole aux actes. »

Jacques Frémont, Recteur et vice-chancelier

« Fidèle à sa mission, l’Université d’Ottawa veut passer de la parole aux actes. L’augmentation de l’offre de programmes en français au premier cycle, la dynamisation de la production de communications bilingues, le renforcement des liens avec les autres acteurs de la francophonie dans le respect de leur diversité et l’accroissement de la présence et l’influence de l’Université d’Ottawa au Canada et sur la scène internationale passent par un investissement soutenu en francophonie institutionnelle. »

- Jacques Frémont, Recteur et vice-chancelier 

Sanni Yaya

« Aujourd’hui, l’Université d’Ottawa prend des actions énergiques dans quelques domaines prioritaires afin de répondre aux attentes de sa communauté francophone, qui cherche moins à refaire le monde qu... »

Sanni Yaya, Vice-recteur, International et Francophonie

« Nous avons plus que jamais besoin d’actions concrètes, loin des promesses rituelles, pour continuer de faire de la langue française, une langue de science et de culture. La vitalité de la francophonie au quotidien passe par la mobilisation d’importants moyens financiers sans lesquels cette francophonie est condamnée à rester au mieux, un vœu pieux, et au pire, une déclaration de belles intentions. Aujourd’hui, l’Université d’Ottawa prend des actions énergiques dans quelques domaines prioritaires afin de répondre aux attentes de sa communauté francophone, qui cherche moins à refaire le monde qu'à y trouver sa place. Il y va de la réussite universitaire de milliers d’étudiants et de la vitalité des francophones partout au Canada. »   

- Sanni Yaya, Vice-recteur, International et Francophonie

Cet investissement permettra de soutenir le renouveau de la francophonie institutionnelle. L’Université d’Ottawa entend porter une vision de la francophonie qui est une construction de tous les instants et se veut un rempart institutionnel stable et pérenne de la francophonie ontarienne, canadienne et internationale.

Demandes médias : [email protected]