L’Université d’Ottawa propulse la recherche quantique vers de nouveaux sommets

Média
Salle de presse
L'édifice de science a L’Université d’Ottawa
Forte de plus de 20 ans de savoir-faire, l’Université d’Ottawa propulse la recherche quantique sur son campus vers de nouveaux sommets en combinant les talents et les compétences de ses chercheuses et chercheurs pour créer un institut spécialisé en technologies quantiques, en vue d’approfondir son expertise en science des matériaux et en photonique, discipline étudiant l’interaction entre la lumière et la matière.

Le tout nouvel Institut Nexus des technologies quantiques (NexQT) soutiendra l’innovation et les initiatives de commercialisation dans des domaines comme l’imagerie, les capteurs, l’informatique et les appareils quantiques, et leurs nombreuses applications concrètes dans la communication sécurisée et la médecine, entre autres.

C’est un deuxième grand pas pour la recherche en technologies quantiques en quelques semaines. En effet, l’Université annonçait à la mi-juin un partenariat avec Xanadu, une entreprise torontoise spécialisée dans le domaine, pour donner un coup d’accélérateur au développement de l’informatique quantique au Canada.

Ebrahim Karimi
recherche quantique

« L’Université d’Ottawa est déjà un grand pôle reconnu pour la recherche et l’innovation en photonique quantique et grâce à nos partenariats (...) notre institut sera doté de capacités parmi les... »

Le Dr Ebrahim Karimi

— titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les ondes quantiques structurées

Le professeur Ebrahim Karimi, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les ondes quantiques structurées et membre du Département de physique et du Centre Max-Planck-Université d’Ottawa pour la photonique extrême et quantique, et Elena Baranova, professeure au Département de génie chimique et biologique, se partagent la direction de l’Institut. 

« L’Université d’Ottawa est déjà un grand pôle reconnu pour la recherche et l’innovation en photonique quantique, affirme le professeur Karimi. Grâce à nos partenariats avec des chefs de file du secteur, notamment Xanadu, le Conseil national de recherches du Canada et l’Institut Max-Plank d’Allemagne, notre institut sera doté de capacités parmi les meilleures du monde. » 

« C’est avec un grand plaisir que j’ai accepté la codirection de l’Institut, déclare la professeure Baranova. Il accueillera plus de 300 membres de la communauté étudiante et titulaires de bourses postdoctorales, en plus de 80 chercheuses et chercheurs, dans les domaines du génie, de la science, du droit et de la médecine. Cette équipe multidisciplinaire a toutes les cartes en main pour améliorer la formation de la relève et pousser plus loin notre expertise. Ce sont des défis très stimulants. »

Elena Baranova
recherche quantique

« This multi-disciplinary team is bound to find innovative approaches to training the next generation of talent and to building on our successes. These are exciting times. »

La Dre Elena Baranova

— Professeure au Département de génie chimique et biologique

Le vice-recteur à la recherche et à l’innovation de l’Université d’Ottawa, Sylvain Charbonneau, souligne que la mise sur pied de NextQT s’inscrit dans la vision de la recherche quantique à laquelle adhère l’Université depuis quelques dizaines d’années.

« Nos efforts ont toujours visé à tirer parti des talents en recherche à un stade précoce du développement d’applications liées aux technologies quantiques. Cette approche remonte à 2002, quand nous avons commencé à investir dans la création du Centre de recherche en photonique. Le résultat : des pôles d’excellence en recherche ayant une portée mondiale, qui amènent à l’Université les meilleures idées et les plus brillants esprits. Notre solide partenariat avec la Société Max-Planck, qui a mené à l’établissement du Centre Max-Planck-Université d’Ottawa pour la photonique extrême et quantique, et notre centre de recherche conjoint avec le Conseil national de recherches du Canada constituent deux exemples révélateurs du leadership dont fait preuve l’Université sur la scène nationale et internationale dans cet important domaine de recherche. »  

Demandes médias : [email protected]