L’Université d’Ottawa reçoit 13,3 M$ pour soutenir l’excellence et former la prochaine génération de leaders en sciences et en génie

Média
Salle de presse
L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, et une étudiante de l’Université
Le ministre de l’ISI se rend à l’Université d’Ottawa pour annoncer un financement de plus de 500 millions de dollars du Programme de subventions à la découverte.

L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a annoncé un investissement de 506 millions de dollars par l’entremise du Programme de subventions à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), dont 13,3 millions seront consacrés à l’Université d’Ottawa.

L’Université d’Ottawa recevra ces fonds de recherche sous forme de nouvelles bourses et de prolongations de subventions d’un an – accordées en raison de la COVID-19 et non renouvelables –, destinées aux chercheuses et chercheurs œuvrant dans divers domaines, de la physique au génie électrique en passant par la biologie et la médecine moléculaire.

Le ministre Champagne en a fait l’annonce en direct du Complexe de recherche avancée de l’Université d’Ottawa, en compagnie du recteur et vice-chancelier, Jacques Frémont, du vice-recteur à la recherche et à l’innovation, Sylvain Charbonneau, de l’honorable Mona Fortier, du président du CRSNG, Alejandro Adem, des récipiendaires de subventions actuels Anne Broadbent et Ebrahim Karimi, et de l’ancien récipiendaire Pierre Berini.

La professeure Broadbent recevra 240 000 dollars sur cinq ans en subventions à la découverte afin de créer des technologies logicielles innovantes et perturbatrices pour l’Internet quantique, et dont pourra bénéficier la population canadienne. Professeure agrégée au Département de mathématiques et de statistique de la Faculté des sciences, elle est titulaire de la Chaire de recherche de l’Université en traitement de l’information et cryptographie quantiques.

Jacques Frémont
RESEARCH + INNOVATION

« Ce soutien permet à nos chercheuses et chercheurs de cheminer sur la voie de l’excellence, de la pertinence et de l’impact. Nous pouvons ainsi réaliser pleinement notre objectif de bâtir un monde... »

Jacques Frémont

— Le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa

« L’Université d’Ottawa reconnaît la valeur inestimable du programme de subventions à la découverte du gouvernement fédéral. Il contribue non seulement à la vitalité de nos projets de recherche mais crée aussi un milieu stimulant pour la relève. Ce soutien permet à nos chercheuses et chercheurs de cheminer sur la voie de l’excellence, de la pertinence et de l’impact. Nous pouvons ainsi réaliser pleinement notre objectif de bâtir un monde meilleur. »

- Le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont

Plus de 432 millions de dollars de ce financement seront octroyés par l’entremise de 2 560 nouvelles bourses aux chercheuses et chercheurs canadiens qui se trouvent à la tête de programmes de recherche de calibre mondial, dans une multitude de disciplines en sciences naturelles et en génie. Ces projets portent notamment sur les changements climatiques, la chimie, la biologie, les mathématiques et la statistique, l’informatique et l’intelligence artificielle, et le génie.

L’annonce d’aujourd’hui vise également les prolongations d’un an, non renouvelables, des subventions à la découverte de plus de 1907 chercheuses et chercheurs actuels de partout au Canada, afin de contrer les répercussions de la COVID-19. Cet investissement fait partie des moyens pris par le CRSNG pour soutenir les membres de la communauté de recherche touchés par la pandémie de COVID-19.

Pour plus de plus amples détails, consultez le communiqué de presse du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada[PL1] .

Ressources médias : [email protected]