Jeremy Kerr nommé membre de l’AAAS

Recherche
Faculté des sciences
Biologie

De Université d'Ottawa

Cabinet du vice-recteur à la recherche et à l'innovation, CVRRI

Jeremy Kerr
Le professeur Jeremy Kerr, directeur du Département de biologie de l’Université d’Ottawa, a été élu membre de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS), la plus importante société scientifique de portée générale du monde, qui fait paraître la prestigieuse famille de revues Science.

Reconnu à l’international pour ses recherches sur les effets des changements climatiques et de l’altération des habitats sur les papillons et les bourdons, Jeremy Kerr figure parmi les 564 scientifiques, ingénieures, ingénieurs, innovatrices et innovateurs de partout dans le monde, dont seulement cinq viennent d’universités canadiennes, à être élus membres de l’AAAS (en anglais seulement) en 2021. L’AAAS rend hommage à « ses remarquables contributions au domaine de la biologie de conservation, en particulier pour sa mise en lumière de l’endémisme, de l’abondance et de la répartition des espèces dans le contexte des changements climatiques et de l’évolution de l’utilisation des sols. »

« L’élection de Jeremy Kerr comme membre de l’AAAS souligne le caractère hautement mobilisateur et essentiel de sa recherche sur la conservation de la biodiversité, a affirmé Sylvain Charbonneau, vice-recteur à la recherche et à l’innovation. Non seulement ses travaux ont ouvert de nouveaux horizons scientifiques, mais ils ont eu un formidable rayonnement, touchant un public de partout dans le monde. L’Université d’Ottawa félicite le professeur Kerr pour cet honneur remarquable. »

Titulaire de la Chaire de recherche de l’Université en macroécologie et en biologie de conservation, Jeremy Kerr s’intéresse aux causes du déclin de la biodiversité. Ses travaux de recherche ont mené à d’importantes découvertes en lien avec la conservation des espèces en voie de disparition et les effets des changements climatiques sur la biodiversité. Une de ses nombreuses études à avoir attiré l’attention à l’international porte sur le risque d’extinction des colonies de bourdons, exacerbé par les températures de plus en plus chaudes. Le professeur Kerr est également connu pour sa capacité à mobiliser les citoyens et citoyennes ainsi que pour sa promotion de l’intégrité scientifique et de la prise de décision fondée sur des données. Ses travaux ont alimenté l’élaboration de politiques scientifiques.

Jeremy Kerr est le cinquième membre du corps professoral de l’Université d’Ottawa à être élu membre de l’AAAS, après le regretté Adolfo de Bold (Faculté de médecine), Tom Baker (Faculté des sciences), Mona Nemer (Faculté de médecine) et Robert Boyd (Faculté des sciences).

Plus de détails sur les élus de 2021 à l’AAAS (en anglais seulement).

Découvrez les travaux de recherche de Jeremy Kerr (en anglais seulement).