Le virus du papillome humain (VPH) est l’une des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) les plus fréquentes au Canada.
Deux étudiants avec des bandages de trois couleurs sur les bras.

uOttawa tiend une clinique de vaccination contre le VPH.

La vaccination est la meilleure façon de vous protéger contre l’infection par le virus du papillome humain (VPH), l’une des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) les plus fréquentes au Canada. Le VPH peut entraîner des verrues génitales ainsi que plusieurs types de cancers chez les personnes de sexe féminin et masculin. Si vous n’avez pas encore reçu de vaccin contre le VPH, venez nous voir le 5 octobre afin de vous protéger et de protéger les autres!
Prenez votre rendez-vous ! (Vérifiez les instructions ci-dessous)

Les verrues génitales, ou condylomes, sont souvent le seul signe d’une infection au VPH. Elles peuvent apparaître plusieurs jours, semaines, mois ou années après le contact avec le virus et prennent la forme de petites bosses rouges ou blanches à l’intérieur ou à l’extérieur des organes génitaux. Normalement indolores, elles peuvent tout de même causer des sensations de brûlure ou de démangeaison. Les symptômes atypiques comme les démangeaisons, l’inconfort lors de la pénétration, les saignements lors de la pénétration ou du rasage et les lésions en forme de chou-fleur devraient faire l’objet d’une consultation médicale. 

 

Types de cancer liés au VPH

Le cancer du col de l’utérus, de la vulve, du vagin, du pénis, de l’anus et certains cancers de la tête et de la nuque (par exemple le cancer de la gorge) peuvent être causés par le VPH. Les symptômes atypiques de ces zones comprennent des saignements, des démangeaisons, des bosses ou des ulcères et de la douleur. Ces symptômes devraient mener à une visite chez le médecin. Les signes et symptômes des cancers liés au VPH peuvent aussi être causés par d’autres conditions médicales. Vous devriez discuter de ces symptômes avec votre médecin. 

Contrairement à d’autres ITSS, le VPH ne peut être traité par antibiotiques.

Une fois qu’une personne est infectée par le VPH, le système immunitaire pourra, dans la plupart des cas, se débarrasser du virus en un ou deux ans. Toutefois, la personne pourra être réinfectée par le VPH dans l’avenir : elle n’est pas immunisée. 

Ruban de cancer

Un professionnel ou une professionnelle de la santé pourrait retirer les condylomes à l’aide de traitements chimiques, de chirurgie laser ou d’azote liquide, ou encore par l’utilisation d’une crème qui, par la stimulation du système immunitaire, augmente la résistance au virus. À l’heure actuelle, les scientifiques ne savent pas combien de temps le VPH est présent dans la peau. 

En présence de signes et symptômes de cancers, un examen, une prise d’imagerie ou des biopsies par un professionnel ou une professionnelle de la santé pourraient être nécessaires. Pour les cas de cancer, les traitements varieront et pourraient inclure la chirurgie laser, la microchirurgie, la radiothérapie ou la chimiothérapie. 

Le VPH est très contagieux et il est important de se protéger et de protéger nos partenaires par tous les moyens. Que vous ayez une vie sexuelle active, que vous ayez déjà eu une infection au VPH ou que vous ne connaissiez pas le VPH auparavant, vous pouvez vous protéger. 

La vaccination offre la meilleure protection contre le VPH. Le vaccin contre le VPH offre une protection contre les neuf souches de VPH qui causent environ 90 % des cas de cancers du col de l’utérus et les deux souches qui causent plus de 90 % des cas de condylomes. Au Canada, la vaccination contre le VPH est autorisée pour les personnes de sexe masculin de 9 à 26 ans et les personnes de sexe féminin de 9 à 45 ans. Vous pouvez recevoir le vaccin même si vous avez déjà contracté le VPH. 

Une personne peut contracter le VPH par contact cutané seulement, la pénétration n’est pas nécessaire. Le mode de transmission le plus fréquent est le contact cutané avec le pénis, le scrotum, le vagin, la vulve ou l’anus d’une personne infectée. Embrasser ou toucher les parties génitales d’un ou d’une partenaire avec la bouche peut aussi transmettre le VPH. 

  • Limite du nombre de partenaires sexuels. Le risque de contracter le VPH augmente avec le nombre de partenaires sexuels. 

  • Utilisation d’un condom. Les condoms et autres protections physiques, comme la digue dentaire, aident à réduire le risque d’infection s’ils sont mis avant un contact cutané. 

  • Abandon ou réduction du tabagisme. Fumer affaiblit le système immunitaire, qui peut ainsi moins bien combattre les infections au VPH. C’est aussi un facteur de risque de nombreux cancers et des condylomes. 

  • Test de dépistage du cancer du col de l’utérus. La meilleure défense contre le cancer du col de l’utérus est de faire des tests Pap ou des tests de détection du VPH régulièrement. Ces derniers permettent de détecter toute cellule anormale potentiellement cancéreuse au col de l’utérus. 

  • Examen de santé. Même si les tests Pap sont seulement offerts aux personnes de sexe féminin, les personnes de sexe masculin peuvent se faire examiner par leur médecin afin de détecter les condylomes causés par le VPH et tout signe de cancer. 

Vous pouvez prendre votre rendez-vous en ligne sur notre portail Web, ou sur l'application UpPatient à partir de Google Play ou de l'Apple App Store. Lorsque vous la lancez, cherchez "uOttawa | Centre de santé et mieux-être étudiant / Student Health and Wellness Centre", sélectionnez-la et créez votre compte. 

En apprendre davantage sur la création d’un compte dans UpPatient. Veuillez noter que les rubriques d’aide de l’application sont en anglais seulement.   

Veillez à toujours avoir à portée de main votre carte d’assurance maladie (ou votre numéro du RAMU si vous êtes de l’étranger) ainsi que votre carte étudiante lorsque vous prenez rendez-vous ou vous présentez à votre rendez-vous. 

Une fois que vous êtes connecté(e), veuillez suivre les étapes suivantes :   

  1. Choisissez l'option SHWC (La clinique de vaccination sera tenue à l'UCU 203). 

  1. Choisissez le «VPH vaccin/HPV vaccine Gardasil 9» comme motif principal de votre visite.   

  1. Cliquez sur «VPH-HPV / Clinique de vaccination clinic» comme type de rendez-vous. 

  1. Et enfin, sélectionnez une heure de rendez-vous ! 

Veuillez vous présenter 15 minutes avant votre rendez-vous.